Pour une adoption canine réfléchie …

caged-278910_640Beaucoup d’entre vous, qui poussez la porte d’un refuge, le faites dans le souci de faire une bonne action. Pour certains, c’est dans le but d’apporter aux animaux un peu de réconfort en leur offrant un jouet, une friandise, pour d’autres c’est avec un projet beaucoup plus ambitieux : celui de « sauver » un chien, de le sortir de là, pour lui offrir, après toutes ses souffrances passées, un avenir meilleur.

Ça y est, vous pensez être prêt à franchir le pas et à ADOPTER. Mais avez-vous bien réfléchi aux chamboulements que cet être à 4 pattes va apporter à votre vie ?

Dès le départ et tous les jours de votre future vie commune, il faudra lui consacrer du TEMPS. Ce n’est pas parce qu’il dispose d’un grand terrain, qu’un chien sera forcément heureux. Ce qu’il veut, c’est passer du temps avec VOUS, son maître. Du temps passé à découvrir de nouveaux espaces, à renifler les odeurs des congénères passés par là et éventuellement les rencontrer, du temps à jouer avec vous. Devenez la personne en qui votre compagnon met toute sa confiance et il vous le rendra au centuple. Mais n’oubliez pas, la confiance ça se gagne !

Il vous faudra aussi prévoir un budget suffisant pour subvenir aux besoins de votre chien. On pense souvent à son panier, ses croquettes mais on oublie les frais vétérinaires qui peuvent vite arriver (un épillet, une gastro-entérite ça arrive même au plus jeune des chiens !), et les frais que les bêtises de votre chenapan vont occasionner (une chaussure par ci, un coussin par là, si ce ne sont pas les meubles ou le canapé, voire la clôture à refaire).

Eh oui, votre chien que vous étiez si fiers d’adopter ne sera peut-être pas le compagnon idéal tout de suite….il a un passé, des peurs, des mauvaises manies, et l’adapter à votre mode de vie va peut-être prendre du temps et demander des sacrifices.

Comme beaucoup, vous vous êtes sans doute réjoui de la loi du 15 avril 2014 qui faisait passer les animaux de « biens meubles » à celui « d’êtres doués de sensibilité ». Alors, à la première difficulté, ne le considérez pas comme un meuble que l’on ramène ou que l’on échange. Non, prenez les choses en main, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel et prenez le temps d’éduquer ou de rééduquer votre chien. Les choses ne vont pas se faire d’un coup de baguette magique en une ou deux semaines. Non, ce sera un travail de patience, qui se fera sur la durée, parfois durant des mois, parfois des années, mais jour après jour, votre compagnon progressera et vous serez alors fier de lui et pourrez être fiers de vous.
mon-chien-mon-complice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s